Featured image of On a testé l’imprimante 3D Anet A8: la performance à petit prix
Test et avis

On a testé l’imprimante 3D Anet A8: la performance à petit prix

Rating:

Picture of Tyler Koslow
by Tyler Koslow
Oct 16, 2017

Pas chère, modifiable et amusante à monter. Lisez notre avis sur l'imprimante 3D en kit Anet A8 pour savoir si elle est faite pour vous !

Lorsque l’on recherche une imprimante 3D de bureau utilisant la technologie FDM, plusieurs choix se présentent alors. Beaucoup de fabricants offrent des machines pré-assemblées, ce qui permet aux acheteurs d’imprimer quelques minutes à peine après avoir sorti leur imprimante 3D de la boîte.

Mais les makers les plus aventureux peuvent opter pour un kit à monter soi-même, qu’ils devront assembler de A à Z. À l’heure actuelle, la référence pour ces imprimantes 3D en kit est la Prusa i3 MK2, un modèle populaire qui a déferlé sur le marché de l’impression 3D. Cependant, la demande est telle que la plupart des acheteurs doivent attendre environ 7 semaines avant de recevoir leur imprimante 3D.

Pour les plus impatients ou pour ceux souhaitant une alternative plus économique, il existe de nombreuses autres options. Néanmoins, peu d’entre elles sont aussi populaires et aussi efficaces que l’imprimante 3D Anet A8. Avec son petit prix de départ (220$, soit environ 185 €), ce clone du modèle Prusa (disponible sur la plateforme du revendeur chinois GearBest) est entourée d’une communauté très active et toujours plus étendue. Les makers ayant un petit budget sont en pâmoison devant l’Anet A8, et pour cause : elle est compatible avec une multitude de matériaux, peut être modifiée et bien sûr, elle n’est pas chère.

Nous avons donc voulu en savoir plus sur cette machine qui crée tant d’émoi. All3DP a décidé de monter et de tester la fameuse imprimante 3D en kit Anet A8. Le kit DIY a été un grand défi pour l’auteur de cet article (qui n’avait encore jamais monté entièrement une imprimante 3D). Heureusement, après quelques jours de bricolage, l’Anet A8 était installée, fonctionnelle et depuis, chaque utilisation la rend un peu plus performante. Vous voulez monter votre propre imprimante 3D sans vous ruiner ? Alors poursuivez votre lecture et naviguez dans notre article pour connaître tout ce qu’il faut avoir sur l’Anet A8.

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Points positifs

  • Imprimante 3D en kit à petit prix
  • Imprimante efficace pour son prix
  • Modifiable
  • Une multitude d’améliorations est disponible.
  • C’est un bon moyen pour en apprendre davantage sur la technologie FDM.
  • Le fonctionnement s’améliore à chaque impression/ajustement.
  • L’Anet A8 est amusante à assembler

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Points négatifs

  • Les instructions de montage sont ennuyeuses.
  • L’Anet A8 peut être difficile à monter pour quelqu’un n’ayant aucune connaissance en impression 3D.
  • La courbe d’apprentissage est relativement abrupte.
  • L’interface utilisateur n’est pas pratique.
  • Obtenir une impression 3D parfaite demande du temps et de la patience.
  • Le calibrage manuel peut être pénible (un plateau à nivellement automatique est disponible, mais est vendu séparément).
  • Le design n’est pas spécialement esthétique.

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Le verdict

Image of Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8: Le verdict

Pour l’analyse de cette imprimante 3D en kit, il était important pour nous de nous focaliser tout d’abord sur la facilité d’assemblage des pièces et sur les performances globales d’impression. Nous nous sommes vite aperçus que l’Anet A8 était un vrai défi à monter, mais aussi qu’elle imprimait très bien, ce qui était surprenant étant donné le petit prix de cette imprimante.

Nous détaillerons dans une autre section l’assemblage et les performances, mais pour l’instant voici notre avis global sur cette Anet A8. Si l’on prend en considération le prix, les possibilités de modifications et la qualité d’impression surprenante, il est difficile de ne pas se laisser séduire par l’imprimante 3D en kit.

Cependant, il y a quelques points négatifs à prendre en compte. Le principal problème de l’imprimante 3D Anet A8, c’est le temps et la patience qu’il faut pour l’assembler et l’optimiser. Non seulement le processus d’assemblage est relativement compliqué (surtout pour les débutants) mais le calibrage de l’imprimante requiert également une grande précision et une bonne dose de stoïcisme.

Une fois ces deux étapes terminées, imprimer avec l’Anet A8 devient un jeu d’enfant. Certes, il y a eu quelques contretemps, mais le point positif de passer autant de temps à créer la machine de toute pièce, c’est que les problèmes potentiels sont facilement résolus.

Inutile de le nier, pour que l’imprimante imprime correctement, il faut surmonter quelques obstacles. Mais le sentiment de satisfaction lorsque vous aurez identifié et résolu un problème tout seul compensera pour les embûches sur la route de l’impression 3D parfaite. Pour nous, l’imprimante 3D Anet A8 est un kit DIY excellent pour tous les débutants désireux d’apprendre et qui sont déterminés. Il conviendra étalement aux makers ayant un petit budget.

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Caractéristiques et fonctionnalités

Image of Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8: Caractéristiques et fonctionnalités

L’anet A8 est l’imprimante 3D en kit parfaite pour apprendre pas à pas. Elle dispose d’un cadre en acrylique découpé au laser et son volume d’impression mesure 220 x 220 x 240 mm. Elle est de plus compatible avec de nombreux matériaux, dont l’ABS, le PLA, le PVA, le nylon, le polypropylène, le filament bois, etc.

L’Anet A8 est par ailleurs équipée de poulies en métal garantissant de meilleures performances et une fonctionnalité améliorée, d’un pignon libérant rapidement le filament pour une extrusion efficace, de tiges du rail en acier inoxydable, de pignons, de supports et de  raccords.

En ce qui concerne la compatibilité, vous pouvez utiliser la plupart des systèmes d’exploitation (Windows XP Windows 7,  Windows 8, Windows 10, Mac et Linux).

Caractéristiques détaillées de l’imprimante 3D Anet A8

  • Volume d’impression : 220 x 220 x 240 mm
  • Matériau du cadre : acrylique
  • Plateau d’impression : aluminium
  • Tête d’impression : 1
  • Diamètre de la tête d’impression : 0,4 mm
  • Épaisseur d’une couche : 0,1 – 0,3 mm
  • Impression sans connexion directe avec un ordinateur via une carte SD
  • Écran LCD : oui
  • Vitesse d’impression : jusqu’à 100 mm/s
  • Diamètre du filament : 1,75 mm
  • Format du fichier : G-Code, OBJ, STL
  • Précision de l’axe X/Y : 0,012 mm
  • Précision de l’axe Z : 0,004 mm
  • Tension : 12 volts
  • Hôte : Cura, Repetier (partie serveur)
  • Type de conditionnement : imprimante à assembler
  • Certificat : CEM, FCC, LVD, RoHs

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Assemblage

Image of Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8: Assemblage

Avant que nous ne puissions extruder notre avis sur les performances de l’Anet A8, nous avons d’abord dû assembler le modèle. L’imprimante 3D en kit est livrée dans un petit carton. Les différents composants de la machine sont impeccablement arrangés sur 3 niveaux dans des compartiments en polystyrène. Mais là, surprise : il n’y a aucune instruction dans la boîte.

Pas de panique : vous pouvez facilement télécharger le manuel sur Internet. Cependant, une fois les premières étapes terminées, la marche à suivre pour les étapes suivantes nous a semblé un peu confuse. Pour y voir plus clair, nous avons décidé de suivre les tutoriels YouTube d’Osdoyi, qui aident les makers pas à pas.

Grâce à ce guide visuel, l’assemblage devient agréable et si vous avez un peu d’expérience dans le domaine, alors le montage de l’imprimante 3D Anet A8 est un challenge intéressant. L’assemblage commence avec le cadre en acrylique, puis viennent s’ajouter l’axe X, l’axe Y et l’axe Z (sans oublier les capteurs de position). L’extrudeur et la tige de guidage doivent également être assemblés puis rattachés au cadre.

Après nous être penchés sur la structure, les axes X, Y et Z, la tige de guidage et la courroie, nous nous sommes concentrés sur la carte mère et l’alimentation électrique. Pas de soudure ou de bricolage poussé a été nécessaire lors de cette étape. Il a juste fallu dénuder certains câbles et les brancher. Par contre, nous avons obtenu un enchevêtrement de câbles. Pour résoudre ce problème, nous avons utilisé les serres-câbles en plastique et les gaines fournis avec l’Anet A8.

Si l’on omet le manque d’instructions et les câbles inévitablement en sac de nœud, l’assemblage de l’imprimante Anet A8 était amusant et instructif. En montant la machine, vous gagnerez une expérience pratique qui sera précieuse pour régler des problèmes ultérieurs.

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Qualité de construction et design

Image of Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8: Qualité de construction et design

Certains trouvent le design de l’Anet A8 un peu trop bâclé ou simpliste. Personnellement, nous avons au contraire aimé le côté minimaliste au profit de la performance. La structure ouverte du modèle vous permet d’ajuster et de bricoler chaque écrou et chaque boulon de l’imprimante 3D.

Voici un exemple concret. Après avoir fini d’assembler l’imprimante 3D Anet A8, vous vous apercevez que la courroie dentée n’est pas assez tendue. La bande en caoutchouc fournie pour les courroies est petite (et donc la moindre erreur de découpage lors de l’assemblage peut être fatale au projet) et il faut faire rentrer le composant dans le tout petit espace prévu à cet effet et vérifier que la tension de la courroie est adéquate.

Grâce au design minimaliste de l’Anet A8, il est facile de revenir en arrière et de résoudre ce problème. Vous pouvez également facilement accéder à l’extrudeur pour le démonter lorsqu’il y a un bouchon dans la buse.

D’un autre côté, ce type de design a aussi quelques inconvénients. Par exemple, le conduit de ventilation imprimé en 3D ne se fixe pas bien à l’extrudeur et la sortie est trop basse par rapport à la tête d’impression. Heureusement, vous pouvez trouver d’autres modèles de ventilateurs sur Thingiverse (voir la section Modifications et améliorations). Il est donc possible de corriger ce souci. Par ailleurs, on peut se retrouver facilement débordé par tous ces câbles, il n’y a pas de bouton marche/arrêt (pour arrêter votre Anet A8, il faudra la débrancher) et certaines tiges en dessous du plateau d’impression sont assez lâches.

L’imprimante 3D Anet A8 nous a réservé une petite surprise lors de notre impression test. Après avoir démonté et ré-assemblé l’extrudeur suite à un bouchon, nous avons vu un peu de fumée sortir de la tête d’impression. Alarmés par ce danger, nous avons démonté l’extrudeur et nous sommes aperçus que le fil électrique relié au bloc chauffant était desserré. Après une recherche sur Google, nous avons constaté que c’était un problème récurrent sur l’Anet A8. Nous nous sommes contenté de resserrer le fil (avec précaution) mais d’autres ont suggéré d’utiliser une pâte thermique pour le maintenir en place.

Ces petits défauts ne sont pas vraiment surprenants pour une imprimante 3D en kit à si bas prix. Étant donné que ce clone du Prusa coûte moins de 200€, il serait malvenu de faire le difficile sur le design.

Quant à l’interface utilisateur, l’écran LCD est plutôt adapté mais l’aspect pratique pourrait être amélioré. L’imprimante 3D Anet A8 propose de nombreuses options dans l’interface, mais les boutons sont peu adaptés et ralentissent la navigation. Ces détails mis à part, il est possible de modifier la température de la tête d’impression et du plateau chauffant, de régler la vitesse du ventilateur et de contrôler le processus d’impression en cours grâce à l’écran LCD. Vous pouvez en outre sélectionner la fonction de positionnement, qui vous permettra de bouger légèrement l’extrudeur, ce qui rend le calibrage plus facile.

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Performances d'impression

Image of Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8: Performances d'impression

Maintenant que nous avons détaillé le design et l’assemblage de l’imprimante 3D Anet A8, passons à la partie la plus amusante : les performances lors de l’impression. Avant de pouvoir extruder, la machine doit être calibrée. La première tentative pour calibrer ce kit d’imprimante 3D a été un petit défi et nous avons dû faire plusieurs essais pour parvenir à nos fins.

Lorsque vous ajustez la hauteur des coins du plateau d’impression de votre Anet A8, nous vous suggérons de noter combien de tours de tournevis vous avez donnés pour que le plateau soit correctement nivelé. Afin d’obtenir un calibrage optimal, ramenez l’extrudeur en position initiale et glissez une feuille de papier entre la tête d’impression et le plateau pour mesurer l’espace entre les deux. Le papier doit pouvoir passer mais résister un peu. Une fois que vous avez obtenu ce résultat et que le plateau est nivelé, vous pouvez commencer à imprimer avec votre Anet A8.

Bien sûr, il n’y pas meilleur modèle que le #3DBenchy pour tester les capacités de d’une imprimante 3D. Pour le premier essai (le Benchy à droite sur la photo ci-dessus), la surface de l’impression est très ondulée. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est un effet intéressant. Mais ce n’était pas ce que nous souhaitions. Nous nous sommes vite rendus compte que cet aspect ridé était causé par la courroie trop lâche sous le plateau.

Après avoir l’avoir resserrée, nous avons à nouveau lancé l’impression d’un #3DBenchy (le modèle rouge sur la photo ci-dessus). Il y a eu une nette amélioration entre les deux impressions mais nous avons remarqué quelques fils à l’intérieur du bateau. Nous avons alors changé les paramètres de rétraction dans Simplify3D et avons modifié la température d’impression. Après cela, nous avons obtenu le meilleur résultat parmi nos Benchy (le modèle violet sur la photo ci-dessus). Pour obtenir cette qualité d’impression, nous avons également apporté une modification spécifique à cette imprimante 3D en kit mais nous en parlerons plus en détail un peu plus loin.

Le Benchy violet a démontré que l’Anet A8 pouvait créer des impressions de qualité surprenante, même s’il a fallu peaufiner les réglages pour optimiser la machine. Pour une imprimante dont le prix ne dépasse pas les 200 €, les performances sont stupéfiantes.

Après avoir fini notre test #3DBenchy, nous avons décidé qu’il était temps d’améliorer notre imprimante 3D en apportant quelques modifications.

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Modifications et améliorations

Image of Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8: Modifications et améliorations

Nous sommes allés sur Thingiverse pour trouver les meilleures modifications disponibles pour l’imprimante Anet A8 et nous avons trouvé quelques améliorations incontournables parmi les créations éclectiques proposées sur la plateforme.

La première pièce que nous avons imprimée afin de mettre à niveau ce kit d’imprimante 3D a été le design de Lee-R : l’Anet A8 Mainboard Cover. Ce modèle est en fait un capot pour protéger la carte mère (nue sur la machine non modifiée). Grâce à une grille au motif nid d’abeille, l’air peut toujours circuler, évitant le risque de surchauffe.

La deuxième modification que nous avons apportée à notre Anet A8 (et de loin notre préférée) est le Center Nozzle Fan, créé par Arjjick. Ce composant est particulièrement pratique pour résoudre le problème du conduit de ventilation. Cette modification permet de distribuer l’air à 360 ° sur la tête d’impression (voir photo ci-dessus). C’est grâce à cette petite ruse que nous avons pu obtenir une si bonne qualité d’impression avec notre Anet A8 lors de notre dernier test de #3DBenchy.

Nous avons également imprimé le Simple Filament Guide, crée par papinist. Il s’agit en fait d’un anneau à clipper sur le cadre de l’Anet A8, qui évitera que le filament s’emmêle pendant l’impression. Pour finir, nous avons imprimé le bouton d’extrusion de dryas. Ce dernier est plus gros et plus confortable que le bouton d’origine (ni plus ni moins qu’une vis) et facilite le changement de filament.

Vous trouverez un large choix de modifications sur Thingiverse si vous souhaitez apporter plus de changements à votre machine. Cliquez ici pour accéder à une liste de modèles. Les possibilités de modifications de l’Anet A8 sont infinies. Elles vont de l’ajout d’un cadre en acier à un modèle pour ajuster la tension de la courroie. Tout est possible !

Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8 Conclusion

Image of Test et avis de l'imprimante 3D Anet A8: Conclusion

Pour résumer, l’imprimante 3D Anet A8 a certes quelques petits défauts mais l’expérience gagnée en montant soi-même sa propre machine est quelque chose que tous les futurs makers et les bricoleurs devraient avoir. S’il est certain que cette imprimante 3D en kit ne vaut pas complètement le fameux kit Prusa i3 MK2, son bas coût (et les délais de livraison raisonnables) en font une option viable pour tous ceux ayant un petit budget et voulant imprimer tout de suite.

Le mot de la fin : si vous recherchez une imprimante 3D en kit à monter soi-même agréable à utiliser, l’Anet A8 pourrait bien être le modèle parfait pour vous.

License: The text of "On a testé l’imprimante 3D Anet A8: la performance à petit prix" by All3DP is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Subscribe to updates from All3DP

You are subscribed to updates from All3DP

Subscribe to updates from All3DPSubscribe

Subscribe to updates from All3DP

Recommended for you